Événements
septembre 2018
Connexion
Recevez notre
newsletter.
Pour être toujours informé.

Year 2017

Le COI à la Commission du Codex Alimentarius

Le Directeur exécutif adjoint du COI chargé des questions techniques, économiques et de promotion, Jaime Lillo, a représenté le COI à la table ronde consacrée aux Relations entre la Commission du Codex Alimentarius et d’autres organisations internationales organisée à l’occasion de la 40e session de la Commission du Codex Alimentarius qui s’est tenue à Genève le 19 juillet.

Le Codex Alimentarius, ou «Code alimentaire», a été créé par la FAO et l'Organisation mondiale de la Santé en 1963 afin de mettre au point des normes alimentaires internationales harmonisées destinées à protéger la santé des consommateurs et à promouvoir des pratiques loyales en matière de commerce de denrées alimentaires.

Un partenariat réussi entre les organisations internationales et le Codex est essentiel pour contribuer à protéger la santé des consommateurs et garantir l’application de pratiques équitables dans le commerce alimentaire. Ce partenariat est également nécessaire à la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable.

Dix organisations internationales participaient à cette rencontre : l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), le Conseil oléicole international (COI), la Fédération internationale du lait (FIL), la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV), l’Organisation internationale de normalisation (ISO), l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

A cette occasion, le Directeur exécutif adjoint du COI a présenté l’Organisation, ses activités et les objectifs du nouvel Accord international de 2015 sur l’huile d’olive et les olives de table et a décrit les domaines de collaboration avec le Codex et les autres organisations internationales, en particulier en ce qui concerne les normes et les méthodes d’analyse consacrées aux produits oléicoles. Il a invité les pays non membres du COI à rejoindre le Conseil et à participer à ses réunions d’experts, ses études, ses autres activités et les sessions de son Conseil des Membres.

En marge de cette table ronde, le Directeur exécutif adjoint du COI a rencontré des membres du Secrétariat du Codex, en particulier le Secrétaire Tom Heilandt et l’un des responsables des normes alimentaires, Patrick Sekitoleko, chargé notamment du Comité du Codex sur les graisses et les huiles.

Au cours des discussions, la présence du Secrétaire du Codex à la prochaine session du COI a été évoquée, ainsi que la possibilité d’organiser en 2018, dans un pays producteur non traditionnel, un atelier consacré à l’harmonisation des normes relatives aux huiles d’olive en collaboration avec le Codex. De même, le Codex a envisagé de proposer une dégustation d’huiles d’olive en marge de la réunion de son Comité sur les graisses et les huiles prévue en 2019 en Malaisie.

Le Directeur exécutif adjoint du COI a profité de sa participation à la 40e session de la Commission du Codex Alimentarius pour s’entretenir avec les responsables d’autres organisations internationales (notamment l’OIV, la CIPV, le FIL et l’ISO) et avec des représentants de pays membres (en particulier d’Argentine, du Liban et de l’Union européenne) et non membres du COI comme l’Australie, le Canada, les États-Unis et le Pérou.

.