Événements
septembre 2018
Connexion
Recevez notre
newsletter.
Pour être toujours informé.

Year 2017

105e SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MEMBRES DU CONSEIL OLÉICOLE INTERNATIONAL

Le Conseil des Membres du Conseil oléicole international, organisation intergouvernementale chargée depuis 1959 d’administrer l’Accord international sur l’huile d’olive et les olives de table, a tenu sa 105e session ordinaire au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en réponse à l’invitation des autorités italiennes, du 23 au 26 mai 2017, sous la présidence de l’Algérie.

Cette session du Conseil des Membres a été inaugurée par le vice-ministre italien de l’Agriculture, en présence des représentants de la plupart des pays membres du COI (Algérie, Jordanie, Maroc, Palestine, Tunisie et Union européenne), des pays signataires (Argentine, Iran, Turquie et Uruguay), ainsi que de plusieurs observateurs : le vice-président du Comité consultatif du COI sur les huiles d’olive et les olives de table (CC) et des représentants de l’association japonaise JOPA (Japan Oilseed Processors Association).

 

Après les discours de bienvenue et d’ouverture des travaux par le vice-ministre italien des politiques agricoles, M. Andrea Olivero, le Directeur exécutif du COI, M. Abdellatif Ghedira, et le Président du COI, M. Ammar Assabah, en présence du représentant permanent de l’Italie auprès des Organisations des Nations Unies à Rome, M. Pierfrancesco Sacco, la présidente de l’association Pandolea, Mme Loriana Abbruzzetti, avait été invitée pour présenter ses activités. A cette occasion, elle a encouragé l’ensemble des Membres du COI à contribuer à la création d’un réseau d’associations de femmes productrices d’huile d’olive pour la mise en œuvre d’actions d’information, de sensibilisation et de promotion de la consommation d’huile d’olive dans les pays producteurs.

 

Les Comités spécialisés (affaires administratives et financières, économique et de promotion, technologie et environnement, chimie et normalisation) se sont réunis les 23, 24 et 25 mai.

 

A l’occasion de la réunion du Comité des affaires administratives et financières, le Conseil des Membres a examiné l’état des ratifications, acceptations, approbations et applications à titre provisoire ou des adhésions à l’Accord international de 2015 sur l’huile d’olive et les olives de table. Il a pris note du dépôt prochain de l’instrument de ratification de la Turquie et de l’Egypte, ainsi que de l’intérêt de trois nouveaux pays, à savoir le Brésil, la Chine et le Japon.

 

En matière d’économie et de promotion, le Conseil des Membres a examiné l’évolution du marché mondial de l’huile d’olive et des olives de table au cours des campagnes 2015/16 (chiffres définitifs) et 2016/17 (chiffres provisoires) et de l’évolution des prix. Les Membres ont également été informés au sujet des différentes activités proposées par le Secrétariat exécutif en matière économique, en particulier l’étude internationale sur le comportement du consommateur dans les pays membres et non membres ; l’harmonisation des codes douaniers pour les principales catégories d’huile d’olive ; la newsletter économique du COI et la page web.

 

En ce qui concerne plus précisément les activités de promotion de la consommation des produits oléicoles, le Conseil des Membres a pris note des réunions maintenues avec différentes institutions dans le cadre de la campagne de promotion menée au Japon, du media tour en Turquie auquel des journalistes japonais ont été invités ainsi que de l’organisation d’activités consacrées à la Journée mondiale de l’olivier de 2016 dans les pays membres. Il a examiné les résultats de la campagne de promotion mise en œuvre au Japon depuis le mois de juillet 2015 et a pris note de l’excellente couverture médiatique dont a bénéficié la campagne et du fait que la campagne de promotion continuera en 2017 au Japon sous réserve des disponibilités budgétaires. Le Conseil des Membres a été informé que des réunions étaient prévues aux États-Unis en vue de définir la stratégie d’une campagne de promotion.

Les progrès réalisés dans le domaine de la promotion de la norme commerciale du COI auprès des autorités nippones et chinoises et les contacts qui seront pris à cet effet aux États-Unis et en Australie ont également été discutés.

Le Secrétariat exécutif du COI a rappelé que des subventions seraient accordées aux pays membres pour l’organisation d’activités consacrées à la Journée mondiale de l’Olivier le 26 novembre 2017. Un appel à propositions sera lancé à cet effet.

 

En matière de chimie oléicole et de normalisation du commerce des produits oléicoles, le Conseil des Membres a pris note des activités réalisées depuis la tenue de la 104e session du Conseil et au cours du premier semestre 2017 : méthodes d’analyse des huiles d’olive et des huiles de grignons d’olive, organisation de la XVIIe édition du Prix à la qualité du COI « Mario Solinas » 2017 (une seule édition), travaux d’harmonisation des normes relatives aux huiles d’olive et aux olives de table (25e réunion du CCHG et ISO TC 34 SC 11), travaux sur l’évaluation organoleptique des huiles d’olive et des olives de table, organisation des essais circulaires de contrôle de la compétence des laboratoires d’analyse physico-chimique et des jurys de dégustation et situation actuelle du programme de contrôle de la qualité des huiles d’olive commercialisées dans les pays importateurs.

Les Membres ont pris note de la mise en place du nouveau système d’agrément des laboratoires d’analyse avec les différentes modalités (type A : Qualité ; type B : Pureté ; type C : Contaminants) pour faciliter l’octroi de l’agrément dans tous les pays.

Concernant le concours international à la qualité des huiles d'olive vierges extra du COI « Mario Solinas », le Secrétariat exécutif a proposé de continuer à ne convoquer qu’une seule édition en 2018 comprenant toutefois une catégorie spécifique pour les huiles des pays de l’hémisphère Sud.

 

En matière d’oléiculture, d’oléotechnie et d’environnement, les Membres ont pris note de l’état d’avancement des activités réalisées dans ce domaine depuis la 104e session, du plan de travail pour 2017 et des orientations futures pour 2017-2019.

Ils ont examiné en particulier l’état d’avancement du Projet de mise en valeur économique des ressources génétiques de l’olivier grâce à la création de pépinières pilotes de démonstration, de la proposition d’un séminaire consacré à la Xylella fastidiosa, du projet sur la valeur environnementale de l’oléiculture dans le monde (bilan global du CO2 en oléiculture). De même, le Conseil des Membres a donné son accord pour la poursuite de l’octroi de bourses à des étudiants en doctorat.

 

Dans la soirée du 24 mai, les délégations et les membres du Secrétariat exécutif du COI ont été conviés à un dîner offert par la nouvelle organisation italienne FOOI (Filiera Olivicola Olearia Italiana) qui réunit les principales organisations professionnelles du pays pour l’huile d’olive et les olives de table.

 

Le Conseil des Membres réuni en séance plénière les 25 et 26 mai et a adopté dix décisions présentées par le Secrétariat exécutif.

Lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de la séance plénière, le ministre italien de l’Agriculture, M. Maurizio Martina, était représenté pour l’occasion par le Directeur général des politiques internationales et de l’Union européenne du ministère italien des politiques agricoles, Felice Assenza, et le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, M. José Graziano da Silva, était représenté par sa Directrice générale adjointe, Mme Maria Helena Semedo. Ils ont tous deux rappelé le rôle fondamental du COI pour le développement du secteur oléicole mondiale. Après cette cérémonie, le Président de la Japan Oilseed Processors Association (JOPA) a signé la convention du COI pour le contrôle des huiles d’olive et de grignons d’olive sur les marchés d’exportation.

 

Au cours de la séance plénière, les Membres ont pris note des recommandations formulées par le Comité consultatif de l’huile d’olive et des olives de table du COI lors de sa 49e réunion (le 18 mai à Lisbonne, Portugal), à savoir : la poursuite des travaux sur la Xylella fastidiosa, les statistiques, le Concours international à la Qualité du COI Mario Solinas, le parrainage du COI aux concours nationaux à la qualité et l’agrément des laboratoires et des jurys de dégustation ; la réalisation d’efforts soient faits dans les domaines de la recherche sur des essais organoleptiques complémentaires, de l’arbitrage entre les jurys et de l’harmonisation et révision de la nomenclature des codes douaniers et la demande d’efforts supplémentaires dans les domaines suivants: étude sur le comportement du consommateur, date optimale de consommation et conditions de stockage, traçabilité et étude sur les limites maximales de résidus de pesticides, ainsi qu’une utilisation accrue des réseaux sociaux pour sensibiliser les consommateurs sur les bienfaits de la consommation d’huile d’olive et promouvoir la consommation de ce produit.

Le Conseil des Membres a accueilli favorablement la déclaration sur la reconnaissance de centres de formation sur l’olivier et l’huile d’olive.

 

Les délégations ont été conviées à une visite technique, le samedi 27 mai, dans des  huileries de la région de la Sabine.

 

Le Secrétariat exécutif remercie les autorités italiennes, l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation et la FOOI pour leur accueil chaleureux et l’organisation optimale des réunions.

À Madrid, le 1er juin 2017

www.internationaloliveoil.org - suivez-nous sur http://www.scoop.it/t/olive-news, Twitter @iocolivenews et Linkedin (international olive council) 

.